En Ecosse #5 – John O’Groats

117088012

Talmine se situe dans le Kyle of Tongue (tiré du vieux norvégien tunga qui signifie « langue » ou « pointe »). Aujourd’hui nous avons pris notre temps, parce que ça fait du bien aussi et la tranquillité ainsi que la vue de cet endroit s’y prête également. Nous avons suivi une partie de la Route 500 (ni plus ni moins que la Route 66 aux USA).

Nous avons conduit jusqu’à John O’Groats, le long de la côte. La racine du nom du village vient du Hollandais Jan de Groot, 1er passeur régulier à la fin du 15ème siècle pour les îles Orcades. Mais le nom actuel provient de l’ancienne monnaie écossaise, le groat (prix de la traversée).

Considéré à tort comme le point le plus septentrional de la Grande-Bretagne (ce titre revient à Dunnet Head). C’est ici que l’on embarque pour les îles Orcades.

Nous avons voulu voir le véritable point le plus septentrional : Dunnet Head.

Marqué par un phare construit en 1831, perché à près de 105 m, les vitres du phare sont régulièrement brisées par des pierres projetées par la puissance des vagues. Cela traduit bien la violence du Penthland Firfh, bras de mer reliant l’Atlantique à la Mer du Nord, un des passages les + agités du monde, avec des courants puissants créant des tourbillons. Pour couronner le tout, la violence des vents accentue les phénomènes pour donner des vagues de près de 8 m de haut.

Ça c’est le côté sinistre de l’endroit. Nous n’avons pas assisté à cela (pas sure que l’on aurait pu tenir 1 minute avec la description du Routard). Il y avait 1 tout petit peu de vent, les falaises des Orcades dégagées pour les admirer et faire un 360°.

Nous avons terminé cette journée par un petit tour à la plage en contre-bas de notre maison.

117095635

En Ecosse #4 – Culloden & Talmine

117085608

Nous avons retrouvé le wifi, je peux donc essayer de rattraper les jours manquants.

Nous avons fait notre devoir de mémoire ce matin. Nous sommes allées voir le champ de bataille qui a définitivement mis fin à la possible indépendance de l’Ecosse face aux Anglais.

117087255

Nous sommes en 1746, des sympathisants (les Jacobites) tentent de remettre sur le trône d’Ecosse (et d’Angleterre, voyons les choses en grand) la dernière lignée des Stewarts, alors exilés en France depuis 1688. Le fils de l’ancien roi, Jacques (Jacques, Jacobites… vous avez saisi la subtilité ?), le prince Charles Edward Stuart (plus connu sous le surnom de Bonnie Prince Charlie) réussi à lever une armée essentiellement constituée de Highlanders.

Bonnie Prince Charlie est un mauvais stratège et n’en fait qu’à sa tête. Les Highlanders, très affaiblis face à des Anglais très (trop) bien formés, ne tiennent pas le coup en ce jour du 16 avril. 1500 Highlanders, sur les 7000 présents, sont massacrés en 1h ! S’en suit 10 ans d’interdiction des traditions des Highlands (notamment le port du kilt et de jouer de la « cordemuse » comme dit ma puce).

117087383

Une exposition très bien faite (les Anglo-saxons sont très forts en terme de scénographie) est présentée avant de se diriger vers le champ de bataille (identique à celui de 1746). Je conseille de prendre les audio-guides (dispos en français et gratuits). Une salle présente une projection sur 4 murs, une reconstitution grandeur nature de la bataille.

Attention cependant si l’on visite avec de jeunes enfants, cela peut leur paraître long même si on leur explique et la projection dure pour eux.

Pour l’anecdote, vous savez maintenant que je sis une fan de la saga littéraire Outlander de Diana Gabaldon, et bien dans le musée il y a un classeur répertoriant tous les clans enrôlés dans la bataille (plus ou moins de force soit-dit-en-passant) et il était ouvert à la page du Clan Fraser (nom d’un des personnages principaux) et c’est exactement comme dans le livre ! J’ai même trouvé (plutôt facilement) la pierre tombale du Clan Fraser !

117087611

Nous avons pic-niqué sur place puis pris la route pour le Nord. J’ai voulu longer la côte alors que Monsieur voulait passer par le chemin le plus court… Nous avons tranché la poire en 2 et conduit jusqu’à la ville d’Helmsdale où nous avons bifurqué pour « couper » par les terres. Un paysage lunaire dans les tons de vert, gris et ocre.

Arrivés dans notre 2nde maison (très différente de la 1ère : déco d’un autre temps, odeur de renfermé, cuisinière ancienne et aucun réseau ni de wifi mais vue imprenable !), mais le seul bruit perturbant ce calme et cette quiétude c’est le vent omniprésent.

En Ecosse #3 – Loch Ness & Glen Affric

117044263

Aujourd’hui nous avons essayé de voir le Monstre du Loch Ness (nommé par les locaux Nessie). Il ne faisait pas beau comme hier… Nous avons même eu droit à une grosse averse sur tout le chemin en voiture qui nous faisait douter de la possibilité de faire la sortie en bateau ! Il s’est arrêté de pleuvoir lorsque nous sommes montés sur le bateau de la Jacobite Cruise.

117044287

Mesurant 35 km de long pour 2 km de large, le Loch Ness contient à lui seul plus d’eau que les lacs d’Angleterre et du Pays de Galles réunis. Il se révèle même plus profond que le Mer du Nord et maints secteurs côtiers de l’Océan Atlantique (jusqu’à 230 m de profondeur à certains endroits).

Nous avons même pu trouvé Nessie !!!

Puis nous avons visité le château d’Urquhart. Construit vers le 13ème siècle et agrandi au 16ème, il fut l’une des nombreuses victimes des guerres jacobites, puis de l’appétit des promoteurs au 20ème. Des travaux gigantesques permettent désormais de pouvoir visiter les ruines, monter sur les terrasses, écouter des histoires par des narrateurs en costumes jacobites du 18ème. Une chasse aux indices (dans plusieurs langues dont le français) permet de garder les enfants en éveil, ma puce s’est éclatée et a beaucoup aimé. A voir : la petite exposition cachée par l’immense boutique (dommage, on peut facilement passer à côté) qui nous montre ce que les archéologues ont pu trouver et nous explique comment se constitue le domaine du Laird (Lord en gaélique).

Nous avons déjeuné au Loch Ness Inn. Puis nous sommes partis pour Glen Affric. Son impressionnant paysage est mondialement connu. C’est la parfaite combinaison entre pins, lochs, rivières et montagnes qui fait dire à plusieurs visiteurs qu’il s’agit du plus beau glen d’Ecosse.

Sur recommandations du Routard, nous sommes d’abord passés à l’office du Tourisme de Drumnadrochit pour récupérer un dépliant : The Forest Walks of Glen Affric. Je n’avais même pas fini ma question que le dépliant était déjà devant moi ! Les dames ont reconnu le guide et ont l’habitude maintenant que les Français leur demandent ce dépliant.

Effectivement il est très clair, et permet de choisir entre 4 promenades allant de 15 minutes à 1h15 en fonction du degrés du dénivelé. Avec notre puce de 5 ans (en bonne fille de villes) nous avons testé la 30 minutes qui fait 1 km (pas énorme me direz-vous mais il fallait bien tester et nous savons maintenant que nous pouvons pousser).

A un moment il a fallu choisir entre un chemin facile et un chemin rocheux. Nous avons opté pour le 2nd et nous avons bien fait ! Nous avons vu les chutes d’eau entre le Loch Affric et le Loch Beinn a’Meadhain (prononcer « loch ben-a-vey-an ») de plus près.

Notre 1ère étape s’achève, nous refaisons les valises pour découvrir le Nord du pays.

En Ecosse #2 – Heights of Inchvannie

Nous y voilà, sur les terres des Higlanders, cette Ecosse mystérieuse et pleine de légendes.

La veille nous avons dormi dans un charmant hôtel dans la ville de Dollar : Tormaukin Hotel (en gaélique cela signifie La Colline aux lièvres) datant du 17ème siècle. L’accueil est fort sympathique et le dîner était divin !

Nous avons ensuite pris la route pour notre 1ère location.

117042174

Nous nous sommes arrêtés dans la ville de Braemar où nous avons vu le château. Nous nous sommes un peu emmélés les pinceaux à ce moment-là. Même si le château est recommandé par les guides, nous l’avons trouvé un peu « petit » et avons décidé de pousser un peu jusqu’au château de Balmoral quelques miles plus loin.

Le château de Balmoral est le château non officiel de La Reine. C’était sans compter sur le fait que la Famille Royale est en visite à Edimbourg pour quelques mondanités et donc le Château de Balmoral était fermé pour les recevoir. Il se faisait tard, les estomacs criaient famine, nous avons décidé de ne pas retourner au 1er château et d’aller déjeuner puis de poursuivre notre chemin.

Nous avons trouvé la maison sans « trop » de problèmes : entre le GPS, l’application Maps.Me et notre bon sens, je n’ai même pas eu besoin de contacter la propriétaire ! La maison est petite mais coquette et très bien aménagée. Lisa, la propriétaire est adorable et l’accueil très chaleureux.

En Ecosse #1 – Préparation

Pourquoi l’Ecosse ? Cela fait un moment que nous en parlons avec Monsieur et l’élément déclencheur a été la saga Outlander. Je ne sais pas si vous connaissez les livres, elle existe aussi en série télévisée sur Netflix.

481757

Ma dealeuse est ma mère qui m’a parlé des livres il y a longtemps et qui me les prêtes. Je ne lis pas aussi vite qu’elle, elle a fini la saga alors que je termine le tome 3. Les livres sont de grooooooooooooooooooooos pavés mais se lisent facilement dans le train, le bain ou tout autre endroit propice à la lecture 😉

 

Donc j’ai proposé à Monsieur s’il était partant et voilà la destination de nos prochaines vacances trouvée.

Un ami de ma mère (à moitié Anglo-saxon) m’a été d’une aide précieuse puisqu’il m’a prêté beaucoup de documentation et m’a donné de nombreux conseils utiles.

Nous partons demain pour un road trip de 18 jours en famille. J’ai passé beaucoup de soirées à faire mes recherches. Bien sûr il a fallu faire des choix, même si 18 jours cela fait un bon séjour qui nous permet de véritablement découvrir un maximum le pays, nous ne pouvons pas tout faire. Les différents blogs sur le sujet m’ont permis de faire un tri et de m’aider à sélectionner les visites. J’ai du aussi me résigner à enlever des étapes parce que bien trop compliquées à faire (les Orcades et les Shetland notamment).

Transports

Nous partons avec EasyJet, les billets sont achetés depuis le mois de décembre (Monsieur est obligé de poser l’intégralité de ses vacances pour l’année suivante en novembre donc nous pouvons choisir la destination de nos vacances d’été tôt et prendre les billets de train ou d’avion avant que les prix augmentent c’est pratique).

Nous avons loué une voiture sur place. Louée dans la foulée sur le site de Rentalcars, plusieurs blogs en parlent et en disent du bien. C’est Monsieur qui conduira seul la voiture, étant encore jeune conductrice, je ne peux même pas être en 2nd conducteur. Il appréhende un peu la conduite à gauche mais apparemment ça se fait tout seul (attention tout de même au rond-points) et les Écossais sont très compréhensifs donc indulgents.

Itinéraire Ecosse

Alors ce n’est que théorique. Je sais déjà que notre itinéraire sera différent surtout dans les Highlands du Nord lorsque nous irons à Talmine. J’ai rédigé un itinéraire sur papier avec les visites à faire sur notre chemin pour aller à la prochaine étape. Vous découvrirez donc les itinéraires définitifs lors des prochains articles.

Hébergements

A part notre 1ère nuit à Dollar, où nous dormons à l’hôtel, c’est un road trip Airbnb que nous ferons. Je ne suis absolument pas attirée par le camping et encore moins par le camping sauvage. J’ai besoin d’un minimum de confort et franchement je ne me vois pas gérer ma 5 ans dans ce genre de chose. C’est moins glamour mais au-moins le soir on rentre et on se mets dans les pantoufles, ma puce a sa chambre dans les 5 maisons que nous ferons, chacun son espace.

Il n’y a qu’à Talmine où nous ne serons pas dans une maison Airbnb mais dans une maison louée sur Abritel.

Budget

Avion : 370€, voiture : 476€, hébergement : 1200€

Nous avons payé au fur et à mesure pour étaler les dépenses et avons économisé chaque mois pour être à l’aise sur place et nos familles nous aidé aussi. A ces montants, il faudra rajouter les courses et les visites.

Inspiration

C’est bien la 1ère fois que je prends le guide du Routard, je ne suis pas fan de la présentation mais pour les bons plans il n’y a pas mieux. Et Lonely Planet est plutôt pas mal parce qu’ils proposent des ballades à faire. Nous verrons si elles sont sympas ou pas.

117006201

Au cas où le GPS serait perdu au milieu des Highlands, nous avons opté pour le bonne vieille carte routière. J’ai en plus téléchargé l’application Maps.Me qui permet d’utiliser les cartes hors ligne.

Pour les visites, je me suis inspirée des lieux de tournages de Harry Potter, des lieux de tournages d’Outlander, le site Visit Scotland, le road trip de Carnets de Traverse, le road trip de Valiz Storiz, le road trip d’Eleusis et Mégara.

Vous pouvez me suivre également sur mon compte Instagram où je posterai régulièrement des photos. Départ demain 😀